La licence de traduction permet d’acquérir les compétences interculturelles et linguistiques nécessaires pour traduire et interpréter des contenus d’une langue à une autre.

Conditions préalables pour suivre le cursus

La présentation d’un diplôme de fin d'études secondaires, d’un baccalauréat spécialisé dans le domaine ou d’un diplôme officiellement reconnu comme équivalent est nécessaire pour l’inscription à ce cursus.

Il est également nécessaire de remplir les conditions spécifiques supplémentaires :

  • réussite au test d’aptitude pour la licence de traduction,
  • preuve des connaissances linguistiques.

Attestation des compétences linguistiques

L’attestation concerne la langue étrangère que vous sélectionnez comme spécialité et la langue étrangère que vous souhaitez choisir comme domaine traductologique optionnel ou matière optionnelle.

Vous devez pouvoir attester des niveaux suivants dans vos langues de travail (ces niveaux se basent sur le Cadre européen commun de référence pour les langues) :

  • anglais : niveau B2
  • français : niveau B1
  • espagnol : niveau B1

Les connaissances linguistiques peuvent être prouvées par des certificats reconnus ou par le diplôme du baccalauréat :

  • B2 = apprentissage de la langue 5ème – terminale
  • B1 = apprentissage de la langue 3ème – terminale ou 6ème – 2nde ou 5ème – 2nde

La langue de base (appelée langue A) est toujours l’allemand, quelle que soit la combinaison linguistique.

Les bases scientifiques de la traductologie sont enseignées dès le début de la licence. Vous pouvez ainsi obtenir tout d’abord une base théorique solide. En partant de cette base, vous acquerrez un large éventail de connaissances et de compétences importantes pour la pratique. Il ne faut pas considérer que la licence est plus « pratique » et le master plus « théorique ». La formation se spécialise plutôt au cours des années. Afin d’éviter le « choc pratique », vous aborderez cependant aussi des cas spécifiques à titre d’exemple. L’IALT est le seul institut en Allemagne à proposer un éventail personnalisable d’options dans le domaine optionnel et dans les compétences clés. Vous pouvez ainsi, selon vos aspirations et vos aptitudes, vous familiariser avec des domaines de spécialités et des modes de pensée qui ne relèvent pas de la traductologie ou de la philologie.

À la fin du cursus, vous saurez

  • manier habilement les moyens d'expression de vos langues de travail,
  • appliquer les connaissances méthodiques et théoriques pour solutionner de manière ciblée des problèmes de traduction typiques,
  • faire face aux problèmes scientifiques ou pratiques en définissant des priorités spécifiques à la matière ou au domaine professionnel,
  • identifier les particularités et liens culturels importants pour l’interprétation et la traduction, 
  • utiliser des outils et appliquer des méthodes de travail terminologiques et lexicographiques,
  • utiliser les outils de travail professionnels actuels.

La licence de traduction constitue la base scientifique et méthodique idéale pour poursuivre les études en master ou pour débuter une activité professionnelle dans la traduction, l’interprétation ou la communication interculturelle, par exemple dans des domaines comme :

  • la linguistique informatique,
  • la documentation, la veille médiatique, la rédaction technique,
  • le lectorat, la lexicographie.

La plupart des traductrices et traducteurs effectue des traductions spécialisées. Cela nécessite des qualifications supplémentaires qui peuvent être acquises dans le Master de traductologie. La licence de traduction constitue également la base idéale pour le Master d'Interprétation de conférence proposé à l’Institut.

CECI PEUT VOUS INTÉRESSER AUSSI

étudier à Leipzig et à La Havanne

Read more

étudier à la faculté de philologie

Read more

étudier à l'Université de Leipzig

Read more