Sur cette page, nous vous informons des projets de recherche actuels menés à l’Institut de Linguistique Appliquée et de Traductologie (IALT).

Schwarze Tafel mit Kreidewörtern zur Forschung
Foto: Colourbox

Depuis début 2019, des chercheurs brésiliens et allemands des Universités des Leipzig et de São Paulo analysent les aspects du sujet de la diction.

Projet de recherche

L’objectif du projet «Analyse des aspects de la diction d’une perspective comparative : allemand / portugais (BR) » est d’analyser dans le cadre d’un groupe international et interdisciplinaire le sujet de la « diction ». Ce sujet, qui revêt une importance significative pour la linguistique, l'enseignement de l’allemand comme langue étrangère, la littérature et la traductologie, a été peu étudié jusqu’à présent. Ce projet permet à des chercheuses et chercheurs brésilien·ne·s et allemand·e·s de coopérer d’une perspective comparative et équitable. Il est également l’occasion de mettre en contact et de promouvoir la relève scientifique des deux pays. Ce projet contribue considérablement à renforcer les relations académiques existantes entre l’Université de São Paulo et l’Université de Leipzig dans le domaine des sciences humaines, notamment la philologie germanique au Brésil et la philologie brésilienne en Allemagne.

Participants

Financement

Ce projet est subventionné par le Service allemand d'échanges universitaires (Allemagne) et la Coordenação de Aperfeiçoamento de Pessoal de Nível Superior (Brésil). Il s’étend de 2019 à 2020,

Vous trouverez de plus amples informations sur le projet de recherche sur le site de la réunion de projet 2019. Vous pouvez également télécharger le communiqué de presse sur la réunion.

Ce projet consiste à analyser l’évolution du cadrage des formes d'extrémisme (par ex. extrémisme de droite, islamisme) dans le discours médiatique sur internet.

Projet de recherche

L’accent est notamment mis sur deux facteurs :

  • l’influence d’événements importants liés à l'extrémisme – comme les attentats du 9 septembre 2001 contre le World Trade Center – sur le cadrage des formes d'extrémisme
  • l’éventuelle convergence de cette évolution du cadrage avec un possible changement des actions institutionnelles.

Le projet est pour l’instant basé sur l’allemand, mais doit ensuite être élargi à d’autres langues.

Contenu

Dans le cadre du projet, la section de science de la traduction crée une plateforme d’analyse de corpus à partir d’outils existants et teste sa capacité d’application à divers aspects.

Participants

Financement

Ce projet est financé en interne grâce au budget de l'Université.

L’herméneutique est une discipline qui représente un important potentiel d’innovation. Le centre de recherche Herméneutique et Créativité analyse d’un point de vue interdisciplinaire la compréhension et l’interprétation de textes.

Centre de recherche Herméneutique et Créativité

Le centre de recherche Herméneutique et Créativité a été créé en 2012 par la chaire de traductologie romane de l’Université de la Sarre, puis relié au professorat de traductologie (Professeure Tinka Reichmann) de l'Université de Leipzig en 2019.

Projet de recherche

La motivation initiale était, d’une part, de maintenir le contact scientifique entre les personnes ayant travaillé activement à la chaire pendant des années et d’entretenir ainsi une Science Community, indépendamment des relations contractuelles et des examens académiques. D’autre part, l’objectif est aussi d’étudier de manière systématique et interdisciplinaire un domaine scientifique représentant un potentiel d’innovation considérable.

Contenu

Il est certes évident qu’il est indispensable de comprendre correctement un texte pour pouvoir le traduire, mais le phénomène des impulsions herméneutiques générées par la traduction et permettant une interprétation concrète n’a été que peu étudié jusqu’à présent. La relation réciproque entre la compréhension et l’action, ou l’action et la compréhension, s’avère être un paramètre de recherche interdisciplinaire particulièrement important dans les domaines de l'art, de la musique, de la littérature et surtout de la recherche en interprétation.

À propos du centre de recherche

Professeure Tinka Reichmann est l’un des membres fondateurs du centre de recherche et a toujours suivi les activités du centre depuis la perspective de la traduction spécialisée juridique. Les activités du centre comprennent des publications (dont sa propre série « Herméneutique et Créativité »), des ateliers et la diffusion d’une newsletter sur les dernières publications et activités dans les domaines de l’herméneutique de la traduction et de la recherche fondamentale. Suite à la suppression de la chaire de traductologie romane de l’Université de la Sarre, le centre de recherche est ravi d’être non seulement accueilli par le professorat dynamique et innovant de Leipzig, mais aussi de recevoir de nouvelles impulsions positives pour la traductologie.

Professeure Tinka Reichmann est la directrice du centre de recherche. Vous trouverez de plus amples informations sur le site du centre de recherche.

« Russe actuel » est un projet commun de l’Institut de Linguistique Appliquée et de Traductologie (IALT), de l’Institut d’Études Slaves et du centre informatique de l’Université de Leipzig. L’objectif de ce projet est la description continue, principalement synchrone, de la langue russe dans sa totalité. Le projet de recherche comprend un dictionnaire général russe-allemand-russe, un dictionnaire phraséologique, un dictionnaire de prononciation, un cours de langue, un guide de grammaire, une grammaire, une phonologie et une phonétique ainsi qu’un vaste corpus de textes littéraires russophones annotés automatiquement.

Publications

Le nom « Russe actuel » regroupe diverses publications présentant les résultats actuels du projet contrastif et permettant à un large groupe d'utilisateurs de constater l’état actuel du développement linguistique. L’organisation modulaire du travail et le système d’aide performant permettent aux débutant·e·s, aux linguistes et aux traductrices / traducteurs d'accéder rapidement à l'aide nécessaire ou de trouver les réponses souhaitées.

« Russe actuel » comprend cinq modules proposés par la maison d’édition Harrassowitz sous forme de programme exécutable et au format papier, avec les limitations de volume et de fonctionnalité qu’implique ce format :

Le dictionnaire universel russe-allemand (RUW)

La version en ligne ne comprend pas toutes les fonctions. La différence entre la version complète à installer et la version en ligne est expliquée ici.

Le dictionnaire universel russe-allemand (RUW) contient actuellement quelque 710 000 entrées de vocabulaire majoritairement général, dont environ 130 000 comportent un fichier audio. Compte tenu de la quantité massive d’informations qu’il contient, le dictionnaire n’est pas disponible au format papier, mais permet une utilisation pratique grâce à deux autres publications :

Chaque entrée du RUW comporte plusieurs niveaux de description :

  • indication de la fréquence, la distribution et l’actualité
  • indication et commentaire du paradigme complet
  • catégorie stylistique
  • indication des dérivations, aussi (mais pas seulement) des diminutifs et augmentatifs, des formes familières et des dérivés de prénoms
  • indication des synonymes et antonymes
  • indication des paronymes, notamment des « faux amis »
  • transcription phonématique des lemmes
  • indication des particularités orthographiques et articulatoires, dont avertissement concernant les fautes d’orthographe
  • indication du contexte culturel, d’informations encyclopédiques, par ex. sur les toponymes, les titres d'œuvres ou les personnalités connues
  • indication de la phraséologie et des collocations
  • indication de la rection et la valence

De par la richesse de son contenu, le RUW couvre les textes généraux à hauteur de presque 100%, notamment grâce à l’inclusion permanente de néologismes (dont les particularités des langues parlées par les communautés migrantes). Les premières approches concernent l’examen systématique de diverses variétés sociolinguistiques telles que le langage des jeunes ou la langue liturgique, tandis que le domaine des substandardismes est traité plus amplement. (Les substandardismes sont désactivés à la livraison.) La poursuite du travail sur le RUW consiste à combler les lacunes dans de nombreux domaines périphériques de la langue russe actuelle.

Autres fonctions :

  • Plugin MS-Word pour permettre une consultation plus rapide des mots
  • Fonction d'accentuation : présentation de textes avec indication d’informations accentologiques
  • Outil de transcription / translittération automatique des mots russes pour huit systèmes de romanisation et deux systèmes de transcription phonétique
  • Fonction de traduction interlinéaire pour des textes russes propres et importés
  • Outil de déclinaison des constructions cardinales et ordinales

Le cours de langue

Le cours de langue ne nécessite aucune connaissance préalable et permet, grâce à son système d’exercices informatique et sophistiqué, l'acquisition indépendante de connaissances du russe écrit jusqu’au niveau d’apprentissage le plus élevé (C1).

Le guide du russe oral

Le guide du russe oral est principalement consacré au développement de la communication monologique et dialogique et complète ainsi le cours de langue sans fournir d’informations systématiques sur le système linguistique. Le guide du russe oral comprend déjà un petit dictionnaire.

Guide de grammaire

La version la plus récente du guide de grammaire aborde cinquante années d’histoire de la représentation de la lexicologie, de la morphologie et de la syntaxe du russe au niveau d’une description linguistique moderne et offre de nombreuses possibilités d'exercices (largement extraites du cours de langue).

Phonologie / Phonétique

La phonologie / phonétique a été élaborée sous la direction de l’Institut d’Études Slaves et répond aux exigences pédagogiques de l’enseignement universitaire. Elle contient également dans la partie « Phonétique/ Quickstart » un cours de phonétique contrastive par rapport à l’allemand.

Partenaires

Participants

Écrivez un e-mail aux auteurs de la publication.

Le projet a pour objectif de créer – sur la base de données empiriques en allemand et en portugais brésilien – des conditions linguistico-contrastives, traductologiques et techniques permettant d’effectuer des analyses linguistico-contrastives sur la base de cadres, c’est-à-dire de concepts reliés entre eux, et de constructions, c’est-à-dire de couples forme-signification de degrés d’abstraction divers.

Projet de recherche

Au cours des dernières années, des fonds linguistiques permettant la description systématique des structures lexicales et grammaticales d’une langue sont apparus pour plusieurs langues (anglais, suédois, portugais brésilien, japonais, allemand). Le prototype est le Berkeley FrameNet, une banque de données de cadres pour l’anglais. Plus récemment et sur le même modèle, des banques de données structurées de constructions grammaticales empiriques sont en cours de développement, dans lesquelles les particularités linguistiques de chaque construction et les relations avec les constructions voisines sont documentées. Bien qu’il existe déjà quelques recherches sur les variations liées à la langue et à la culture dans les FrameNets et les banques de données non anglophones, de nombreuses questions sur les bases méthodologiques liées au plurilinguisme et au FrameNets n’ont pas encore été résolues.

Contenu

Dans ce projet, les questions méthodologiques doivent être abordées de trois perspectives complémentaires. Les points communs et les différences entre les cadres et les constructions sont analysés d’une perspective contrastive. Les résultats de ces analyses servent à la perspective traductologique, qui permet d’étudier l’interaction des cadres et des constructions dans le contact linguistique. Sur la base de ces deux perspectives, des exigences techniques peuvent être formulées et des normes pour le travail avec des données dans plusieurs langues en lien avec les cadres et les constructions peuvent être développées.

Partenaires

Les trois sites participants – Düsseldorf, Leipzig et Juiz de Fora (Brésil) – sont chargés chacun d’une des trois perspectives, mais les responsables du projet sont suffisamment expérimentés dans les trois domaines pour permettre la transmission optimale des résultats. Ce projet fait partie d’un réseau informel, en grande partie déjà existant, créé dans le cadre du projet de Berkeley Multilingual FrameNet et qui vise à synchroniser les ressources en termes de cadres et de constructions dans différentes langues.

Financement

Ce projet est financé par le DAAD (Allemagne) et la CAPES (Brésil). La première phrase a eu lieu du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2019 et la deuxième phase s’étend du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2021.

Participants

Ce projet fait partie de la Global FrameNet Initiative.

Le projet comprend l’expérimentation de systèmes de salles de classe virtuelles et de systèmes de solutions, de vidéoconférence, de rédaction et de collaboration utiles pour l’enseignement en ligne dans les cours des cursus traductologiques de trois universités : Leipzig, Pjatigorsk/Russie, et Concepción/Chili.

Objectifs

Les cours actuels de traduction/d’interprétation, de localisation et de gestion de projets de traduction/d’interprétation s’effectuent dans des environnements virtuels. Divers systèmes et scénarios de collaboration utilisés dans la gestion de projets traductologiques (groupes de travail, centralisation des compétences, ensembles de tâches à effectuer de manière individuelle ou coopérative) sont testés dans le cadre de tâches authentiques. Les textes se concentrent sur la numérisation de la traduction/l’interprétation en plaçant la numérisation à un niveau méta. En parallèle, la praticabilité des outils dans l’enseignement et dans la pratique est évaluée. L’objectif, au-delà du travail traductologique désormais numérique avec des textes de spécialité, est la découverte de divers outils.

Partenaires

Financement et durée

Le projet est partiellement financé par les revenus fiscaux, sur la base du budget fixé par le parlement régional saxon, et dure jusqu’en 2021.

Responsable du projet :

Prof. Dr. Carsten Sinner

 

CECI PEUT VOUS INTÉRESSER AUSSI

Recherche spécialisante

Read more

axes de recherche

Read more

séries de publications

Read more