L’Institut de Linguistique Appliquée et de Traductologie (IALT) est membre du programme international d’excellence Mobilités Européennes en Traduction Spécialisée (METS). Le METS a été créé en 2004 à l'initiative d’un consortium composé de sept universités européennes et dont le siège se trouve à Bruxelles. Dix institutions participent désormais au programme. Elles ont toutes été évaluées par la Conférence Internationale Permanente d'Instituts Universitaires de Traducteurs et Interprètes (CIUTI).

Trois valises avec les drapeaux de l'Allemagne, de la Grande-Bretagne et de la France.
Photo: Colourbox

SE SPÉCIALISER GRÂCE À LA MOBILITÉ EN EUROPE

Dans le cadre de ce programme, les étudiant·e·s en cursus de traduction ont la possibilité de se spécialiser dans des domaines pratiques de leur choix grâce à deux séjours universitaires d’un semestre chacun dans des institutions partenaires. Les compétences supplémentaires acquises à l’étranger leur offrent ensuite de meilleures opportunités sur le marché international du travail. Les axes fondamentaux de cette spécialisation sont traduction et nouvelles technologies et traduction en entreprise.

Si vous souhaitez participer au programme, vous devez déjà avoir acquis 240 points ECTS (dont au moins 90 points ECTS dans des matières traductologiques). Cela signifie que vous devez avoir déjà effectué huit semestres d’études. Veuillez noter qu’à ce niveau avancé de la formation (master 2), il ne s’agit plus de développer les connaissances linguistiques. D’excellentes connaissances linguistiques dans toutes les langues de travail sont exigées au préalable.

Chaque institution participante propose un programme d’études représentant 25 points ECTS, soit environ un semestre. Certaines offres comportent aussi des options sur lesquelles vous pouvez obtenir plus d’informations directement auprès de l’institution partenaire.
Vous choisissez les institutions pour lesquelles vous souhaitez postuler, en accord avec la personne responsable du projet dans votre université d’origine. Il existe une très grande variété de combinaisons possibles, qui sont répertoriées sur le site officiel du projet. En plus des 50 points ECTS acquis en une année d’études, 10 points ECTS sont attribués pour la rédaction d’un mémoire dans l’université d’origine, ce qui permet d’obtenir 60 points ECTS en une année. Dans la mesure où elles / ils doivent déjà (de préférence au cours de leurs études) rédiger un mémoire de master conformément aux critères du règlement universitaire et du règlement des examens de leur université d’origine, les étudiant·e·s de l’IALT n’ont pas à rédiger le mémoire susmentionné. La note du mémoire de master est intégrée au certificat METS. Le contenu précis des programmes d’études peut varier selon les années et est également détaillé sur le site officiel du projet. Cinq étudiant·e·s maximum par institution peuvent participer au programme.

  1. Remplissez le dosscier d'inscription. Vous le trouverez sur le site du projet.
  2. Remettez la demande à la personne responsable du projet d’ici le 31 mars de l’année en cours. Le consortium vous indique d’ici le 31 mai de l’année en cours si votre candidature a été retenue et, le cas échéant, dans quelles institutions partenaires vous allez étudier.
  3. Prenez contact avec les universités d'accueil et définissez d’un programme d’études individuel d’ici mi-septembre de l’année en cours.
  4. Organisez votre séjour dans les universités d’accueil et dans votre université d’origine.
  5. Inscrivez-vous à l’université d’origine selon les conditions actuelles et débutez vos études dans l’université partenaire sélectionnée.

Le consortium délivre un diplôme sur lequel figure le logo de toutes les universités membres, y compris celles dans lesquelles l’étudiant·e n’a pas effectué de séjour.

Vous disposez de différentes options pour financer votre séjour dans les universités partenaires. Informez-vous sur les bourses ERASMUS+ et la demande de bourse auprès des fondations. Vous pouvez également opter pour l’autofinancement. Les droits de scolarité ne sont pas perçus dans les universités participantes.